Le gouvernement privilégie les plastiques recyclés

Le gouvernement privilégie les plastiques recyclés

Il est en effet urgent d’agir. Le gouvernement veut inciter les consommateurs à faire le bon choix et d’ici 2025, ce dernier souhaite recycler 100% de nos déchets plastiques, contre 20% actuellement. Pour commencer, il est à noter qu’à partir de 2019, un bonu-malus va faire baisser le prix des plastiques recyclés et augmenter le coût des autres. Emballages souvent considérés comme envahissants, en effet, chaque année, huit millions de tonnes de détritus sont déversés dans les océans, dont une grande quantité de matière plastique. Un désastre écologique. Un meilleur recyclage passe d’abord par un meilleur tri. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, à Paris ou à Marseille, moins d’une bouteille sur dix est recyclée. D’après le secrétaire d’Etat, voici les solutions : uniformiser la couleur des poubelles sur l’ensemble du territoire, mettre en place un logo qui indique si le produit est fabriqué avec un plastique recyclé ou s’il est recyclable et supprimer la taxation des communes sur le recyclage. « Une bouteille en plastique recyclée émet 70% de CO2 en moins que celle en plastique vierge », c’est pourquoi la mise en place du bonus/malus pourra aller jusqu’à 10% du prix du produit. Ce système de bonus/malus existe déjà via l’éco-contribution que doivent verser les producteurs, il est revanche sous utilisé. Pour le gouvernement, il est essentiel que l’indication « prix » soit clairement identifié sur le produit (logo, information de recyclage,…) afin que le consommateur puisse agir en connaissance de cause. La difficulté majeure est que tous les types de plastiques ne se recyclent pas ensemble. Chaque type doit avoir sa propre filière ce qui nécessite des investissements pour les centres de recyclage. Des collectivités se sont donné l’objectif de recycler à 100% de déchets plastiques. Depuis 2 ans, 21 communes recyclent déjà 80% des plastiques. Les particuliers sont invités à les mettre dans le bac jaune, sans distinction, ce qui accroît une motivation des usagers et une réduction des erreurs de tri. Pour toutes interrogations au projet Éco-Emballages, cliquer ici.                                                                                                                                                                                                                                        Septembre 2018

une question, un devis ? 02 51 41 36 38